Quinze siècles de catastrophes en Touraine Agrandir l'image

Quinze siècles de catastrophes en Touraine

Nouveau produit

Malgré le progrès technique, les précautions législatives et les aménagements, l’actualité nous rappelle trop souvent que nous sommes à la merci de grandes catastrophes naturelles...

Plus de détails

22,00 € TTC

En savoir plus

Malgré le progrès technique, les précautions législatives et les aménagements, l’actualité nous rappelle trop souvent que nous sommes à la merci de grandes catastrophes naturelles, des inondations dramatiques de Carpentras à la tempête Xynthia de douloureuse mémoire.
L’histoire de la Touraine est ainsi jalonnée d’événements dramatiques : inondations bien sûr, mais aussi tempêtes, hivers extrêmes ou mouvements de terrain soudains. On trouve dans l’histoire de cette province, réputée pourtant pour sa douceur de vivre, de nombreux témoignages de ces drames, de leurs conséquences, de la manière dont ils ont pu marquer la mémoire collective.
C’est ainsi que l’on évoque encore les grandes crues centennales du XIXe siècle, marquées souvent sur les piles des ponts enjambant la Loire ou le Cher ; notamment la grande crue de la Loire qui rompt la levée à la Chapelle-sur-Loire en 1856, noyant le bourg sous ses eaux gonflées, envahissant toute la vallée.
Mais d’autres drames plus anciens ont également marqué les chroniques, tremblements de terre comme en 1657 à Sainte-Maure, ou orages cataclysmiques, comme celui de juillet 1789 qui prend naissance dans le Lochois et passe pour l’une des causes de la Révolution, ou celui de 1839 qui frappa tant les esprits que certains témoins en perdirent la raison…
James Derouet est allé puiser dans les archives et les chroniques historiques de la Touraine pour retracer cette histoire dramatique et méconnue, rendre hommage aux victimes de ces catastrophes et à la solidarité des hommes et femmes qui ont dû y faire face. Précieux enseignement en ces temps d’incertitude, devant des événements climatiques de plus en plus violents et imprévisibles.