AURI SACRA FAMES Agrandir l'image

AURI SACRA FAMES

Nouveau produit

Vous avez peut-être déjà fait la connaissance de Germain, alias G., flic syndiqué et libre penseur, de son collègue François, alias F., et du sympathique Citoyen Sans-culotte Pitou dans Via Crucis1. Vous les retrouverez ou les découvrirez dans ce nouvel opus de Georges Douspis, Auri sacra fames, ou tout commence sous la pluie et avec le moral pas loin de zéro...

Plus de détails

10,00 € TTC

En savoir plus

Vous avez peut-être déjà fait la connaissance de Germain, alias G., flic syndiqué et libre penseur, de son collègue François, alias F., et du sympathique Citoyen Sans-culotte Pitou dans Via Crucis1. Vous les retrouverez ou les découvrirez dans ce nouvel opus de Georges Douspis, Auri sacra fames, ou tout commence sous la pluie et avec le moral pas loin de zéro. Il ne manque plus qu’un cadavre pour couronner le tout. G. et F. ne seront pas déçus : même pas le temps de tomber l’imper qu’on les appelle sur les lieux d’un crime, sordide, forcément sordide, avec ce temps et dans ce bas-monde où la vie ne vaut plus grand-chose quand la cupidité s’en mêle. Le grand Virgile chantait : « Polydorum obtruncat, et auro ui potitur. Quid non mortalia pectora cogis, auri sacra fames ?2 » Autrement dit et traduit par G.D. : « Il massacre Polydore et s’empare de l’or. Exécrable faim de l’or, à quels forfaits tu pousses le cœur des hommes ! ». C’est terriblement vrai. Mais en même temps, quand tout se déroule dans un bon polar, que vous pouvez vous identifier à l’enquêteur et que vous tournez la dernière page avec le sentiment d’avoir appris certaines petites choses sur les méfaits du Capital et de l’Église, tout en riant de temps en temps, vous en redemandez !