Anthologie du Sacavin Agrandir l'image

Anthologie du Sacavin

Nouveau produit

Enfin, l’Anthologie du sacavin est rééditée. Dans ce classique de l’oenophilie, on retrouvera la fine fleur de la littérature française depuis le moyen âge jusqu’au début du XXe siècle.

Plus de détails

20,00 € TTC

En savoir plus

Enfin, l’Anthologie du sacavin est rééditée. Dans ce classique de l’oenophilie, on retrouvera la fine fleur de la littérature française depuis le moyen âge jusqu’au début du XXe siècle. La lecture de cette anthologie est un truculent voyage au pays du bon vin et de la douceur de vivre.
Tour à tour journaliste, dessinateur, décorateur, chansonnier, poète, Marc Leclerc (1874-1946) est, par l’indéfectible attachement qu’il montra dans ses oeuvres pour sa terre d’Anjou, entré dans le coeur de sa chère province pour toujours.
Car, inspiré en cela par les ombres tutélaires de François Villon et Rabelais, il chercha à renouer dans ses écrits avec la langue populaire de sa douce province. Après la première guerre mondiale, le poète, reconnu, enchaîne les travaux bibliographiques, notamment l’Anthologie des écrivains morts à la guerre, puis Poètes angevins d’aujourd’hui.
D’aucuns considèrent l’Anthologie du Sacavin — ou « recueil des plus excellents propos et discours (vers et prose) qu'inspira le glorieux, subtil et généreux vin d'Anjou aux auteurs de tous les temps et à quelques autres », comme le savoureux fleuron de ces travaux. Bien que modestement l’auteur nous prévienne : « Qu'on veuille bien ne chercher autre chose en ce recueil, écrit-il dans son avant-propos, que ce qui j'y ai voulu mettre, avec un éclectisme qui va parfois jusqu'à la plus défaillante
indulgence : quelques plaisants propos recueillis de-ci de-là au cours de mes lectures et que j'ai pensé propres à servir le renom de ce Nectar dont l'Anjou se glorifie à juste titre depuis si longtemps. »
C’est avec un plaisir sans mélange que nous vous invitons à découvrir, à votre tour, les plus belles pages qu’a inspiré l’amour du bon vin, depuis les premiers troubadours jusqu’au début du XXe siècle. Un double régal pour les assoiffé(e)s de poésie et de joie de vivre que sont les amateurs de bon vin !